Tout savoir sur un investissement locatif

Les plans retraite classiques n’ont jamais été mon fort. Même si je ne peux pas me permettre de passer à côté, j’ai trouvé des idées pour avoir un complément de revenu quand je serai moche et ridé. La solution qui me parle le plus : l’investissement locatif.

On n’y pense pas toujours, mais c’est une alternative qui ne manque pas d’intérêt sur le long terme. Pour vous expliquer comment ça marche, je vous donne donc les clés pour tout savoir sur un investissement locatif.

conseils-investissement

Les bons points à considérer

Envisager d’investir dans l’immobilier ne se fait pas du jour au lendemain. La décision doit être accompagnée d’un plan d’action. C’est pour ça qu’il est essentiel de bien faire le point avant de se lancer.

Il y a des points sur lesquels vous ne pouvez pas passer, et qui vont déterminer si votre investissement locatif a des chances de bien se porter sur les prochaines années :

  • Investissez dans un endroit qui intéresse. Parce que vous ne pouvez pas espérer trouver des locataires si vous choisissez quelque chose loin de toute civilisation et trop cher pour ce que c’est, vous devez penser à investir dans un secteur porteur, comme une grande ville où les commodités sont accessibles.
  • Faites une étude du marché pour constater à peu près à quoi vous devez vous attendre. C’est aussi le meilleur moyen d’ajuster le prix de votre location. Oui, puisque vous n’êtes pas à l’abri d’une mauvaise estimation qui risque de faire fuir tout ce qui a un portefeuille.

Bien choisir le logement

Que vous soyez plus tenté d’investir dans une maison familiale ou dans un appartement, vous allez devoir acheter un bien immobilier qui plait. La meilleure approche est de voir si vous pouvez vous projeter dans le logement.

C’est important parce que si vous n’aimez pas ce que vous louez, comment voulez-vous que ça plaise à quelqu’un d’autre à moins de brader le prix de la location au maximum ? Le logement à acquérir doit également être dans votre budget.

Il n’est pas rare que les acheteurs voient trop grand. Résultat : une mauvaise estimation des possibilités de remboursement, qui finit généralement par des problèmes financiers jusqu’au cou. Il faut retenir que si vous reposez vos espoirs sur les prêts bancaires destinés à l’achat d’un bien immobilier, vous n’aurez pas plus de 20 ans pour tout rendre.

Comments
  1. Etienne

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *